03 juin 2007

L'anonymat et l'identité numérique,

Ca fait un petit moment que je me demande ce que peut nous apporter un service d'identité numérique.
Avant que les blogs existent, je participais à quelques forums selon mes aspirations, l'avantage était que j'y trouvais des personnes ayant les mêmes passions, les mêmes goûts ou les mêmes inquiétudes que moi selon le type de forum.
Je n'avais pas besoin de connaitre leur identité civile pour échanger des idées ou des conseils
Je travaillais alors dans un milieu exclusivement masculin (j'en ai déjà parlé ici) et j'étais super heureuse de me faire des copines. J'en ai même rencontré quelques unes, et j'étais ravie de revivre ce que j'associais jusqu'alors à l'adolescence et aux  années d'études où l'amitié se noue si facilement. Ce bonheur que beaucoup découvrent avec les blogs, je l'ai connu sur un support légèrement différent.
J'ai toujours écrit sur internet dans l'anonymat, sur ces forums ou sur mes blogs. Je suis exactement la même au réel.
Ceux que j'ai rencontré savaient rapidement mon identité. Je les invitais en compagnie de mes amis (ceux que j'avais rencontré par d'autres moyens), mais ceux connus sur le web avaient presque une position privilégiée, quand on y pense : ils connaissaient mes aspirations profondes et mes doutes qu'ils avaient lu auparavent, alors qu'on ne confie pas tout à ses amis en général.
Aujourd'hui, le blog sert de vitrine, et s'il arrive qu'on parle de soi, y écrire ses passions et ses craintes reviens à en faire une sorte de journal intime très apprécié des ados (et on s'imagine bien à leur âge, le bonheur que nous aurait apporté un tel outil pour bien d'autres raisons encore). Il s'y dit donc moins de choses personnelles entre adultes.
L'anonymat des forums faisait-il tendre parfois à la régression, on devait tre bien naïf de croire qu'on pouvait s'y exprimer librement ...
Quand je participais aux forums, le diminutif de mon pseudo était le même  que celui de mon prénom, (j'ai toujours voulu garder un lien entre les deux comme je l'explique dans un autre article pour "Léa") et on m'appelait Béa sur le forum comme dans la réalité, pour moi, l'anonymat n'en était pas vraiment un. Un peu plus tard j'ai modifié celà car à la longue ça me génais que des inconnus m'interpellent comme s'ils me connaissaient depuis toujours, en réalité seuls mes amis proches ont "droit" au diminutif.
Ce qui m'a rapidement lassé des forums, c'est le gros problème du manque de modération. Même si certains forums le sont en partie, les railleries suites à certains messages (tout le monde ne peut être d'accord et certains sujets déchainent les passions), la méchanceté de ceux qu'on appelait les trolls, pouvait géner fortement ou même blesser celle ou celui qui était venu parler de quelque chose de très personnel.
Pouvoir controler les commentaires sur son blog me semblait régler ce problème majeur et je n'en avais pas retenu d'autre ayant vraiment une importance. J'étais donc heureuse de l'arrivé de ce nouveau mode de communication.
Alors, pourquoi rester anonyme ?
Ma réflexion et mes recherches sur internet m'ont amené à un article très interressant (à lire ainsi que le précédent) sur le blog de Modemo, où plusieurs blogueurs ont donné leur point de vue.
En ce qui me concerne je revendique le droit à l'anonymat, non je n'en ai pas besoin pour pouvoir m'exprimer librement, je suis plutôt du genre (gaffeuse) qui ne sait dire que ce qu'elle pense ... mais par principe surtout, car j'ai comme l'impression que notre bel espace de liberté virtuelle va en s'amenuisant et que l'on propose au blogueur bon nombre de devoirs et très peu de droits. Mais pour moi (comme pas mal des personnes interrogées) sur le plan professionnel, des clients pourraient avoir le réflexe de chercher mon nom sur le web et mon blog fait  partie de ma vie privée que je tiens à préserver.

Comme vous l'avez peut être constaté, j'ai eu un petit soucis de connexion sur mon blog durant cette dernière semaine, et celà m'a fait envisager le problème d'usurpation d'identité. J'avais déjà vu quelqu'un créer un pseudo rorneo par exemple et se faire passer pour romeo ( r suivit de n peut ne pas se distinguer du m et faire se confondre les intervensions sur un forum).
Si quelqu'un venait à me voler mon blog et y écrivait n'importe quoi, est ce que la portée est moins importante du fait que je publie avec un pseudo ?
Et si quelqu'un écrit un com. sur un autre blog et signe de mon nom, et que je ne le vois jamais ?

Alors si au départ, je n'étais pas super optimiste à l'idée de service d'identité numérique, parce que pour moi, centraliser des informations en un seul endroit demande une confiance absolue (je ne travaille pas dans la sécurité pour rien), et je sais qu'aucun système informatique n'est inviolable (et raison de plus s'il est sous protocole ip).
Je me dis qu'il pourrait être interressant d'associer un service sécurisé de mise à jour, via certificat, entre autre ...
J'ai vu que certains proposaient une sorte de carte d'identité numérique pour montrer "pate blanche" lors de nos transactions, j'ai lu qque chose comme "certifier sur internet votre identité numérique, à savoir prouver que vous êtes bien vous", nous apporte t-il qques avantages en compensation ?
Est ce que ma façon de me connecter à Canalblog sera différente si je passe par leur site ?
S'il faut prévoir de pouvoir prouver qui on est, quel recours aurons nous pour les litiges ?
Je suis allée voir ce que propose  todeka et si leur projet correspond en partie à mes aspiration, ils ont bien enregistré mon @mail, je vous en dis plus dès que j'ai une réponse.
Est ce que le moyen de savoir si notre identité est usurpé ne restera pas encore longtemps, celle de saisir simplement son nom dans un moteur de recherche ?

Je me pose tout de même quelques questions :

Que voulons nous faire de notre blogosphère en fait ?
Est ce que nous avons vraiment la main sur son avenir ?
Est ce que nous voulons transposer exactement les règles de notre société civile à la communauté virtuelle ? (est-ce que c'est possible?)
Et même laisser les décideurs financiers et commerciaux nous voler notre belle liberté ...
Qui s'inquiètera d'y défendre les intérêts individuels ?
Ne serait-il pas possible d'imaginer un monde légèrement différent, plus responsable ?
Le virtuel ne serait plus un monde parrallèle (s'il l'a été un jour) ...

Merci de m'avoir suivit dans cette réflexion, si vous avez des choses à ajouter, je vous en remercie et je compte sur vous pour me reprendre si je me suis un peu égarée (ça m'arrive parfois, j'ai beaucoup d'imagination ;))
Léaavatar

Posté par Luce_ à 21:29 - - Commentaires [5] - Permalien [#]


Commentaires sur L'anonymat et l'identité numérique,

    Pour les qques visiteurs ...

    Je tiens à dire que je n'ai pas de nouvelles de Todeka pour le moment. On parle beaucoup moins du projet ...
    que se passe t-il ?

    Posté par Léa, 19 juin 2007 à 20:34 | | Répondre
  • l'avantage des forums était le temps à un rythme crée par la communauté. Trop d'ouverture à tous vents place le groupe dans une dimension spatio-temporelle trop rapide. Le lien et la confiance sont altérés et tenus. Conséquence, il faut trouver en amont un moyen d'authentifier. quant à la modération et l'animation,les acterus naturels doivent être soutenus et remplacés sinon cela retombe comme un soufflé. Pas facile da faire vivre des groupes. Mais au fait, pourquoi les groupes seraient perpétuels ?

    Posté par sophy, 20 juin 2007 à 13:57 | | Répondre
  • Fort intéressant et tres complementaire (tres complet tout court) de mon article que tu as gentiment cité, merci !

    Posté par Sol en Tenerife, 25 juin 2007 à 15:51 | | Répondre
  • Sophy,
    Pour toute relation, il y a investissement, il est donc très difficile de penser à la non perpétuité.
    La question, c'est peut-être: les communautés virtuelles ont elles une signification réelle ?
    Peuvent elle cadrer aux mêmes repères ?
    Elles les complètent parfois, mais sont encore tellement étrangères, qu'il pourait être dangereux de les confondre, pour le moment, je pense.

    Sol en Tenerife,
    J'ai eu un peu de mal à comprendre qui répondait, mais le lien sur ce blog est un régal aussi.

    Posté par Léa, 28 juin 2007 à 14:57 | | Répondre
  • Bonjour, en fait ... euh, je m'emmele un peu parfois dans mes identites web ... tel est pris qui croyais prendre, en fait c'est la premiere fois que cela m'arrive et c'est plutot amusant que ce soit justement sur un article traitant du sujet de cet anonymat qui me tracasse ...
    Esperons que le voile n'aura pas été trop levé, pour l'instant ... je ne souhaite pas faire de lien trop evident entre ces deux blogs

    Enfin, merci pour le compliment, et je renouvelle mes bravo pour l'article et le merci pour le lien ...

    Mondemo fort marrie !

    Posté par Mondemo, 30 juin 2007 à 15:47 | | Répondre
Nouveau commentaire