19 octobre 2007

Le droit de grève

LeverLever à l'aube pour me rendre devant le Louvre dans le sens oposé à mon lieu de travail et à une demi heure de chez moi en métro (heureusement la ligne 1 fonctionnait), rejoindre un collègue qui part en voiture. Arrivée deux heures après pour un trajet de 10 mn habituellement, et idem pour le retour. Je viens de rentrer.
Pas aussi amusant qu'hier, alors que j'avais décidé de partir à l'aventure.
Et ça a été le cas. A Chateau de Vincennes, croisé un collègue, et nous avons fait du stop avec un troisième laron avec qui nous venions de faire connaissance. Un automobiliste charmant s'est arrêté, les gens sont super solidaires en cas de grève.
Tout celà pour décrire ma contribution a ce mouvement de grève, parce que même si l'objet ne me concerne pas, je suis totalement pour le droit de grève pour tous. Et j'espère aussi que les efforts de toutes les personnes qui ont galérées ces deux derniers jours seront compensés par des négociations sérieuses de la part des deux parties.Dessert
Et oui, je suis encore très naïve à mon âge. :)

Une petite douceur au dessert ce soir pour se réchauffer.

Posté par Luce_ à 21:30 - Commentaires [2] - Permalien [#]


Commentaires sur Le droit de grève

    Je suis aussi pour le droit de grève, mais les grévistes doivent assumer leurs actes. C'est un scandale qu'ils soient payés pour leurs jours de grèves!

    Posté par Docteur Peuplu, 19 octobre 2007 à 21:54 | | Répondre
  • Payés ?

    Il me semble que certain grévistes ont ce privilège mais uniquement lorsque la direction reconnait la responsabilité du conflis. Pour la majorité des salariés, comme tous ceux qui n'ont pas pu se déplacer ces deux derniers jours, on a demandé de poser des RTT.

    Posté par Léa, 20 octobre 2007 à 09:37 | | Répondre
Nouveau commentaire